Dernière ligne droite

Les Pingouins débuteront la compétition officielle ce samedi 3 octobre avec la réception du HCMP pour le compte du premier tour de la Coupe de France. Il reste donc quelques jours aux Pingouins pour peaufiner les réglages dans un contexte évidemment particulier. À ce jour, les Morzinois n’ont disputé que trois rencontres avec deux victoires face à Annecy et une défaite 5-3 contre Mont-Blanc. Les hommes de Stéphane Gros disputeront un dernier match de préparation ce mercredi face à Mont-Blanc, dernière occasion pour tester les alignements sur la glace de Megève. Reprise tardive, recrutement, conditions sanitaires, objectifs…le manager/coach fait le point et répond à nos questions !


  • Organiser une saison dans le contexte actuel a dû être mouvementé ? Budget, effectif, temps de glace…comment abordez-vous ce cru 2020/2021?

Avec le décalage du début de championnat suite au COVID, nous avons dû nous adapter et faire le camp d’entrainement au mois de septembre. Cela a eu un impact non-négligeable sur les plannings avec des joueurs qui généralement ne travaillent pas au mois d’août, période habituelle de montée en puissance ! Une organisation compliquée, mais on s’adapte. Concernant le budget et donc la création de l’équipe, par bonheur, nous avons eu que des bonnes nouvelles au niveau de nos partenaires qui continuent à soutenir le club malgré ces temps difficiles. C’est une vraie satisfaction de pouvoir compter sur le soutien indéfectible de ce réseau d’entreprises car sans lui, le club ne pourrait pas survivre.

Une grande prudence budgétaire reste donc de mise mais nous avons tout de même pu constituer l’équipe compétitive que je souhaitais.

Malgré tout, nous devons rester vigilant de par la grande incertitude qui plane sur les recettes de billetterie. Les nouveaux protocoles sanitaires bouleversent nos habitudes et celles de nos supporters et nous ne sommes pas à l’abris de matchs à huis-clos. Nos recettes sont également fortement liées à l’activité touristique à Morzine qui elle aussi dépend des conditions sanitaires, d’autant plus que nous accueillons un grand nombre de supporters anglo-saxons ! Une grande prudence budgétaire reste donc de mise mais nous avons tout de même pu constituer l’équipe compétitive que je souhaitais.

Stéphane Gros Morzine
  • L’élimination en playoffs face à Roanne a stoppé net les ambitions de montée la saison dernière. Qu’a t’il manqué pour aller chercher la victoire, cela a t’il orienté votre recrutement ?

Il nous a manqué de l’expérience et de la solidité défensive la saison dernière, surtout dans les moments importants que sont les playoffs. Le recrutement a donc bien évidemment été orienté sur ces deux points.

  • Parlons justement recrutement, fait pas anodin, aucun renfort étranger n’a été conservé et la moyenne d’âge semble avoir augmenté. Cette tendance se confirme avec le recrutement de joueur français expérimenté comme Victor Orset. Le besoin d’expérience semble avoir été un pilier dans la construction de l’équipe ?

Concernant les recrues étrangères, certaines n’ont pas donné satisfaction c’est vrai mais d’autres ont également choisi de donner un autre tournant à leur carrière. Pour les nouveaux arrivants, j’ai décidé de prendre des joueurs de plus de 24 ans et ayant déjà une expérience en sénior et surtout une éducation avancée. De plus au lieu de deux défenseurs et quatre attaquants étrangers, nous avons engagé trois défenseurs et trois attaquants. À cela, nous avons aussi pris des gabarits plus importants et des joueurs français plus aguerris tel Victor Orset et Thibaud Masson afin de combler nos lacunes de l’an dernier.

  • Le HC74 et donc la formation est toujours un élément essentiel du projet du HCMA. La signature de Valentin Coffy, entres autres, avec les Pionniers en est d’ailleurs une parfaite illustration. Comment allez-vous composer avec les disponibilités de chacun ?

Cette année encore, je vais pouvoir compter sur la formation du HC74 pour compléter notre effectif. Nous avons la chance cette saison d’avoir une nouvelle génération pouvant rentrer dans les effectifs seniors bien meilleure et plus dense que les précédentes. Il n’y aura pas la place pour tous et donc une seine concurrence sera instaurée. Concernant Valentin Coffy, il pourra naviguer entre les deux clubs de Chamonix et Morzine et montre que la formation notamment morzinoise fonctionne très bien.

Nous serons prêt à relever notre objectif qui reste toujours le titre de champion avec à la clé la montée en D1

  • La préparation a commencé tardivement cette saison, votre effectif est-il aujourd’hui au complet ? Quelles sont vos ambitions ?

La préparation a été difficile car certains étrangers, notamment les américains, ne sont avec nous que depuis une dizaine de jours. Ajoutez à cela l’indisponibilité des joueurs U20 le week-end car ils ont commencé leur championnat, nous avons finalement effectué notre premier match au complet contre Mont-Blanc ! Nous avons eu deux matches contre Annecy avec un effectif réduit et amputé à chaque fois de sept éléments mais nous avons malgré tout vu de très bonnes choses, c’est encourageant. Contre Mont-Blanc mardi dernier, j’ai pu aligner mon équipe type (hormis Valentin Coffy) et nous avons vu que nous pouvions rivaliser avec un pensionnaire de Division 1. Même s’il reste beaucoup de choses à mettre en place, je suis très satisfait de mon groupe. Nous serons prêt à relever notre objectif qui reste toujours le titre de champion avec à la clé la montée en D1. Cela prendra certainement un peu de temps avant d’atteindre notre pleine mesure mais nous l’avons vu l’an dernier, c’est surtout les playoffs qui donneront la note finale de notre saison.

Partager sur les réseaux sociaux
NEWSLETTER DES PINGOUINS

Liens officiel

  • HOCKEY DIVISION 2
  • FFHG

Partenaires Hockey Club Morzine-Avoriaz

  • Morzine-Avoriaz
  • Conseil Départemental Haute-Savoie