Point sur la situation

Ce lundi 11 mai, les mesures de confinement devraient s’alléger mais attention, la situation restera encore critique et le respect des gestes barrières sera bien évidemment indispensables. Ce n’est donc pas encore le bout du tunnel notamment pour les clubs de sports. D’un point de vue sportif, aujourd’hui, il est encore difficile de prévoir une quelconque reprise d’activité pour nos licenciés. D’un point de vue économique, les pertes dûes à l’arrêt prématuré de la saison sont importantes (matches amicaux, tournois, etc.) et difficile de tirer une tendance pour l’avenir. Notre tissu économique va évidemment subir les conséquences de cette crise du COVID-19, il faudra donc s’armer de patience et de prudence. Thierry Coffy, président du HCMA, fait le point sur la situation.

Une saison « spéciale »

Il est clair que l’objectif du club de montée en D1 n’a pas été atteint malgré une domination totale pendant la première phase du championnat et un statut de favori pour les playoffs, statut que nous n’avons pas su assumer avec une élimination en quarts face à Roanne. Oui, comme l’a évoqué Stéphane dans son interview, c’est une grande déception mais maintenant il faut rebondir. À mon arrivée à la présidence, n’oublions pas que l’objectif initial était de monter en D1 dans les trois ans. Il nous reste deux saisons pour atteindre cet échelon, il n’y a donc pas lieu de remettre en cause l’excellent travail de réorganisation et de structuration du club qui a été fait cette année.

Nous avons également connu une fin de saison prématurée pour le hockey mineur avec la suspension de l’ensemble des championnats, l’annulation des tournois de fin de saison et la fermeture de la patinoire. Une bien mauvaise nouvelle pour tous nos jeunes licenciés qui se voient contraints de rester à l’écart des patinoires même si le contexte ne pouvait laisser entrevoir d’autres issues, la sécurité avant tout !

Un perte sèche de 50 000€ pour le club avec la crise du COVID !

Économiquement, la mise en place du confinement a entraîné une perte conséquente de recettes pour le club, perte qui s’élève environ à 50 000 euros (matches amicaux sur un mois, annulation des tournois mineurs du mois d’avril, buvette de Rock the Pistes, tournoi des Légendes). À l’échelle du HCMA, c’est une perte considérable qui laissera forcément des traces. Malgré tout, la gestion rigoureuse du club cette saison permet de conserver des finances saines pour aborder, avec prudence, la saison 2020-2021. 

Comment aborder la suite ?

Tout d’abord, il est nécessaire d’expliquer notre budget et comment ce dernier se décompose. Ci-dessous, un camembert de répartition des recettes du club qui se décomposent de la façon suivante : 22% subventions, 19% sponsors, 20% billetterie, 20% bar, 10% licences, 4% boutique, les 5% restant provenant des actions autres (tournois mineur notamment).


Au niveau des dépenses, quasiment 30% sont réalisées par le hockey mineur (entraîneurs, déplacements, HC74, etc.) et plus de 70% pour le senior. Environ 65% des dépenses du hockey mineur sont financées par les licences, subventions, tournois et stages. Les 35% restants sont financés par les recettes qu’apportent l’équipe D2 à travers les recettes de billetterie, les partenaires, les recettes du bar, etc. Notre modèle économique est donc très dépendant de la billetterie et des affluences.

Pour la saison prochaine, les craintes sont nombreuses. Nos partenaires subissent également de plein fouet cette crise et devront forcément arbitrer leurs dépenses. L’autre grande inquiétude concerne l’accès à la patinoire et au bar pour les spectateurs. Il est clair que si le gouvernement venait à imposer un championnat à huis clos par exemple, ce serait environ 45% de notre budget qui disparaîtrait et qui mettrait en jeu la survie du club (et sans aucun doute de nombreux clubs en France). Comme expliqué plus haut, l’impact serait évidemment très fort sur le hockey mineur.

HCMA International Cup

Pas d’augmentation de licence, mais plus de bénévolat !

Aujourd’hui, nous sommes face à un casse tête pour l’élaboration du budget et ce n’est pas simple ! La seule chose dont nous sommes certains à ce jour, c’est que la fédération augmentera ses licences de 3.50 euros comme toutes les années et que la ligue fera également une augmentation de cotisation de 1.50 euros soit un total de 5 euros environ. Face à la crise actuelle qui pénalise de nombreux ménages, le comité a décidé de prendre une décision forte et de ne pas répercuter cette hausse sur les tarifs de nos licences qui resteront donc inchangés pour la prochaine saison. Nous allons en contrepartie solliciter nos licenciés et parents de licenciés pour venir aider un minimum de deux fois sur la totalité de la saison sur les matchs de la D2  (contrôle, boutique, table de marque, bar..) car nous sommes en face d’un manque cruel de bénévoles. L’implication de chacun est indispensable pour l’avenir du HCMA !

D’ordre général, la prudence restera donc de mise et l’objectif de montée en D1 ne doit pas monopoliser déraisonnablement nos ressources !

Côté sportif, nous gardons malgré tout le cap tant au niveau du hockey mineur que de la D2. Un nouveau coach sera recruté pour assister Stéphane et Loic et ainsi poursuivre le très bon travail effectué avec le mineur et le HC74. Côté D2, le recrutement bat son plein. Nous allons essayer de construire une équipe compétitive avec des moyens plus limités tout en tirant les leçons du passé. D’ordre général, la prudence restera donc de mise et l’objectif de montée en D1 ne doit pas monopoliser déraisonnablement nos ressources !

Pour le reste, nous nous trouvons dans une incertitude totale pour cette prochaine saison et à ce jour de nombreuses questions restent sans réponses : à quand la réouverture de la patinoire pour les entraînements mais aussi pour le public pour les matchs amicaux de cet été ? À quand la réouverture du bar ? Quelle capacité d’accueil de la patinoire pour le public ? Quels impacts sur le tourisme et la saison d’hiver qui assure le plus gros de nos recettes au niveau des entrées et du bar ? Toutes ces questions sans réponses à ce jour, nous espérons les avoir rapidement pour envisager plus sereinement l’avenir. En attendant nous attendons les dernières directives du gouvernement pour envisager une reprise des entrainements et l’organisation de nos stages estivaux.

Partager sur les réseaux sociaux
NEWSLETTER DES PINGOUINS

Liens officiel

  • HOCKEY DIVISION 2
  • FFHG

Partenaires Hockey Club Morzine-Avoriaz

  • Morzine-Avoriaz
  • Conseil Départemental Haute-Savoie