Interview Morgan Vialle

À deux jours du match retour des quarts de finale des playoffs de division 3, Morgan Vialle répond à nos questions. Avec 25 points au compteur dont 19 assistances, Morgan a connu une saison régulière prolifique. Arrivé à Morzine avec un statut de défenseur polyvalent, après quelques matches en défense, le numéro 55 des Pingouins a finalement terminé en attaque. Joueur sérieux et appliqué, il fait le point sur cette saison et son parcours avec un objectif en tête : le carré final et la montée en division 2 !


  • Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Bonjour à tous, je m’appelle Morgan VIALLE, je vais avoir 27 ans. Je fais du hockey depuis mes 4 ans et j’ai été formé à Saint-Gervais-les-Bains avant d’intégrer le sport étude au HC Mont-Blanc.

  • Formé à Mont-Blanc, tu as connu l’élite avant une saison prolifique en D1 avec 20 points. Tu as ensuite fait le choix de l’international en allant jouer en Belgique, dans quels objectifs ?

Pour être honnête, j’ai fait le choix de partir en Belgique pour des raisons personnelles qui n’avaient rien à voir avec le hockey. Je sortais de junior avec plusieurs saisons en senior, ce qui faisait beaucoup de matches sur les deux catégories et j’ai eu besoin de faire un break tout en me lançant dans un nouveau projet pro. C’est seulement arrivé sur place que j’ai eu contact pour le hockey là-bas. Le niveau belge est un milieu de tableau D2 je dirais, dans la mesure où il y a de très bon joueurs qui viennent pour les institutions européennes et des joueurs débutants. Ce fut une superbe expérience, n’étant pas payés, la plupart des joueurs étaient là pour se faire plaisir et l’ambiance était géniale. Sportivement, nous avons toujours joué les premiers rôles avec notamment un titre en deuxième division. J’ai gardé de très bon amis là-bas !

J’ai tout de suite été séduit par le challenge

  • Après deux saisons sans club, tu es revenu aux affaires à Morzine, pourquoi ?

Je suis revenu de Belgique en août 2017 pour un projet professionnel qui n’a pu aboutir. J’ai croisé Alain Boisson que j’avais déjà eu comme entraineur et Josselin Besson un copain de longue date. Ils m’ont tous deux parlé de l’équipe, du staff, du professionnalisme du club et de l’ambiance morzinoise. J’ai tout de suite été séduit par le challenge.

  • Le fait que tu connaisses certains joueurs a pesé dans la balance ?

Bien sûr, cela a beaucoup compté pour moi. Je connaissais déjà une bonne partie des joueurs de l’équipe pour avoir fait mes rangs à leurs côtés au HC 74 ou au sport étude. Mon adaptation à vraiment été super rapide.

  • La semaine dernière, vous partiez dans l’inconnu face à Epinal et au final, il a fallu livrer une partie pleine pour ramener la victoire. Quel bilan tires-tu de ce match aller, quel regard portes-tu sur Epinal ?

Nous avons joué sans nos juniors et sans certains gars retenus par le travail. Gagner la première manche d’un quart de finale 8-3 avec un effectif réduit est donc pour moi un bilan très positif. Concernant Epinal, je ne prendrais aucun risque à dire que c’est aujourd’hui l’équipe la plus forte que nous avons rencontrée. Une dizaine de leurs joueurs ont déjà évolué en Ligue Magnus ces dernières années, et certains avaient même un statut de leader voir top scorer !

  • Quel est ton rôle dans l’équipe, qui sont tes « compagnons » de ligne ?

Je pense être plutôt un « travailleur » et j’essaye d’apporter un maximum sur la glace aux côtés de Thibaut Chatellard et Thibaut Gaydon. Dans le vestiaire, j’aime aussi faire rire les copains !

  • Au-delà du hockey et loin du statut pro de la Magnus, comment sont rythmées tes journées ?

Mes journées sont plutôt bien remplies, j’attaque le travail en général à 5h30 du matin pour finir vers 17h, je vais à la salle de sport à 19h30 puis j’ai entrainement glace à 21h15.

  • Le match de samedi sera certainement le dernier à domicile. Tu as découvert le club cette saison, quel est ton ressenti sur l’ambiance dans la patinoire ?

Pour être honnête, je souhaite à tous les clubs quels qu’ils soient, (Magnus et D1 également) d’être aussi professionnel que celui de Morzine. Il y a beaucoup de bénévoles, tout est organisé comme une structure pro, il y a toujours du show et surtout la patinoire est « bondée » pratiquement à chaque match.

  • Un mot pour les supporters ?

Continuez à venir nombreux et à faire un maximum de bruit pendant les matchs, cela est super de jouer devant un tel engouement. Je ne me tromperais pas en disant que c’est la plus belle ambiance que j’ai croisé dans les patinoires cette saison en D3 ! À samedi pour une nouvelle victoire !


Coup d’envoi de ce dernier match à domicile ce samedi à 20h30 à la Skoda Arena de Morzine. Grande soirée en perspective avec un concert du groupe Squid Lips mais aussi une démonstration des jeunes Pingouins !

Billetterie

Partager sur les réseaux sociaux
NEWSLETTER DES PINGOUINS

Liens officiel

  • SAXOPRINT LIGUE MAGNUS
  • FFHG

Partenaires Hockey Club Morzine-Avoriaz

  • Morzine-Avoriaz
  • Conseil Départemental Haute-Savoie